Les craintes, les angoisses…

Quand on me demande comment se passe ma grossesse, je peux répondre sans hésiter une seule seconde : Merveilleusement bien, merci !
Parce que c’est vrai, la grossesse en elle-même est merveilleuse. Je n’ai pas été malade pendant le 1er trimestre (je pense avoir été « patraque » 3 voire 4 jours maximum… Et pas d’affilée alors bon…) , je me sens super bien dans mon corps de future maman, je ne pense pas avoir pris trop trop de poids (j’évite la balance… je saurai quoi mardi de toute façon) , je n’ai pas le brûlant, je n’ai pour le moment aucune difficulté à enfiler chaussettes et petite culotte… Je sens Minibou bouger de plus en plus, et voit mon bidou s’arrondir. Je suis donc épanouie dans ma grossesse !

belle grossesse.png

 

Quand on me demande si « Tout va bien ? » ou si « Tout va bien avec bébé ? », je réponds différemment. Quand on me pose cette question-là je me dois d’être honnête, alors je réponds : Oh oui, et tant qu’elle (ma fille) sera dedans, tout ira bien !

Vous comprenez la différence ?
Ma grossesse en elle-même est un vrai bonheur. Malgré les insomnies, les 4000 pauses « pipi » par jour, les envies bizarres, la rétention d’eau et j’en passe, c’est un moment merveilleux. Alors que certaines femmes n’aiment pas être enceinte (je respecte, chaque femme est différente et vit sa grossesse différemment), je suis au comble du bonheur dans cette grossesse… Mais pourquoi alors dis-je que « Tant qu’elle sera dedans, tout ira bien » ?

why.gif

 

Parce que le « après » me fout la trouille. Me fout les jetons. Me terrifie. M’angoisse.

L’accouchement m’angoisse :

  • La perte des eaux : et si ça se passe au boulot, au magasin, dans mon lit ? BAM, d’un coup ! HEIN ?
  • Les contractions -> Ceci est une femme non résistante à la douleur
  • Le chemin jusqu’à l’hosto : Et si j’accouche dans la voiture ? Et si on tombe dans les bouchons ? Et si on fait un accident ? Et si on tombe en panne ?
  • Le lavement s’il y en a : Glamour glamour le caca à côté du futur papa…
  • Pousser : euh. T’es vraiment SÛR que ma fille de X kg va sortir par là ? Vraiment ? Tu as vu l’espace qu’il y a ?
  • Pousser et se faire caca dessus s’il n’y a pas eu de lavement : Mon enfant aura eu … une naissance de merde.
  • La péridurale : On en parle de ma phobie des aiguilles ? Et de ma résistance à la douleur ? (Quoi ? Déjà dit ?)
  • Les complications : cordon autour du cou, bébé qui respire plus, autre…
  • L’épisiotomie  : rien que le mot fait peur… Je passe les détails, vous avez compris !

Je n’ai pas d’assurance hospitalia… (Sans commentaire… On ne nous avait pas mis au courant, je n’avais jamais eu à gérer une mutuelle, je ne savais pas que ce n’était pas compris dedans automatiquement donc … voilà. Stage d’attente de 9 mois, et on n’assure pas les femme enceinte car « ce serait trop facile). DONC … Donc mon accouchement va nous coûter un bras, je vais être obligée de prendre une chambre double (et prendre le risque de tomber sur des gens bizarres…. bah quoi ?) , et ça m’angoisse. C’est un imprévu qu’on n’avait pas calculé (bah oui, on savait pas).

Le retour chez nous me terrifie :

  • Pucette ne fera sûrement pas ses nuits de suite …
  • Comment reconnaître les pleurs ? (Si on lui a donné à manger, changé sa couche, fait des câlins tout ça tout ça)
  • Et l’organisation ? Si j’ai dormi 2h la nuit, avec la fatigue et tout ? Pour les courses, le ménage, la cuisine ? Oui papa est là, mais papa il va aussi retravailler lui …
  • Et si je pète les plombs parce qu’elle crie trop ?
  • Et si elle mange pas assez ?
  • Et si je gère pas ?
  • Et avec PapaBou, comment on va faire pour garder notre couple « normal » ?
  • etc. etc.

Et puis … Minibou en question … Et si elle est sourde ? Aveugle ? Et si elle avait une énorme tache sur le visage ? C’est idiot, oui oui, je sais… Mais ça me fout la trouille !

Et financièrement ? On a tout calculé , ça devrait aller, mais quand même ? Si jamais elle a un soucis de santé après ? Et si mon homme n’a plus de boulot ? Et si , et si ?

Et si on n’arrive pas à gérer ?

Et comment savoir comment s’y prendre ?

Ce qui me fout le plus la trouille , c’est la fatigue.

terrifiée

« Oooh mais c’est normal d’avoir peur, c’est le premier ! »
 » Faut pas écouter ce que les autres racontent, tu dois faire comme toi tu le sens de toute façon ! »
 » Ah mais ça, fallait y réfléchir avant ! »
 » Mais non faut pas avoir peur tout va bien se passer ! »
 » Il y a pire comme peur dans la vie ! »
 » Mais non ne te tracasse pas ! »
« Toutes les femmes sont différentes, tous les couples sont différents, tu verras à ce moment là ! »
 » Je comprends, je sais pas quoi dire »

shhh

 

Oké pardon, c’est pas gentil, mais … juste non.
Oui, ce sont toutes des choses auxquelles il faut penser avant, c’est vrai. Mais même si on planifie tout, on oublie des trucs ! Et entre nous, la première chose que l’on ressent, c’est le bonheur d’agrandir la famille, non ?

Franchement, en arrêtant la pilule, jamais je me serais dit : Ah oui faut que je vérifie mes assurances et que je teste ma résistance à la fatigue !

Un peu d’indulgence, s’il vous plait.

Chat-paute.gif

 

A part ça, j’ai hâte.
J’ai hâte que notre Minibou arrive. Qu’elle nous comble de joie avec sa petite frimousse.
J’ai hâte de la serrer dans mes bras.
J’ai hâte de voir mon homme devenir papa, câliner sa fille et en prendre soin.
J’ai hâte de lui faire prendre des bains.
J’ai hâte de voir son évolution.
J’ai hâte de voir la tête qu’elle aura.
J’ai hâte de sentir son odeur.
J’ai hâte d’aller faire des balades avec elle.
J’ai hâte de la présenter au monde entier.
J’ai hâte de pouvoir dire « c’est ma fille ».
J’ai hâte de lui chanter des berceuse.
J’ai hâte de l’entendre babiller…

J’ai hâte de ce bonheur qu’elle va nous apporter…

J’ai hâte d’être maman. Et ça, ça dépasse toutes mes angoisses.

Et quand les journées sont mauvaises, et quand les peurs reprennent le dessus, elle est toujours là pour me donner un petit coup comme pour dire « Allais maman, ça ira mieux demain, je suis là et je vais bien »

Nous l’aimons déjà tellement, notre petite. Vivement qu’elle soit là, dans nos bras, et qu’on lui dise à quel point on l’a attendue.

 

Voilà l’article du jour. Vous aviez peur aussi ? On vous répondait quoi ? Enfin, racontez-moi !

Des Bisous

Mo’

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s