En Belgique, les mitraillettes, on les mange.

Il est 8h19 ce mardi 22 mars , quand je discute de mes petits malheurs avec une amie… Au beau milieu de notre conversation, elle me dit : « Je te coupe, mais il y a eu 2 explosions à l’aéroport de Zaventem »

La suite, tout le monde l’a entendue, tout le monde la connait, tout le monde sait.

Aujourd’hui, mon coeur de future maman est en deuil, certes, mais doute, surtout.

Tu n’es pas encore là, ma puce, que nous t’aimons très fort.
Tu n’es pas encore là, mon ange, que nous préparons ta venue parmi nous, avec une impatience incroyable.
Tu n’es pas encore là, ma grande, que nous nous émerveillons devant tes progrès, au fil des mois que tu passes à grandir à l’intérieur de mon ventre.
Tu n’es pas encore là, ma chérie, que tu nous rempli le coeur de joie, d’amour et d’espoir…

Et pourtant, tu n’es pas encore là, ma belle, que nous avons peur.
Peur de ce monde dans lequel nous allons t’élever avec tout notre amour,
Peur de ce monde dans lequel tu vas (devoir) grandir,
Peur de ce monde qui se dégrade sous nos yeux et nos coeurs impuissants,
Peur de ce monde si grand et duquel nous ne pouvons pas entièrement te protéger …

N’avons-nous pas été égoïstes de nous laisser entraîner par l’amour ? N’avons nous pas eu tort de t’infliger ces horreurs ? N’avons nous pas été injustes envers toi qui n’a finalement rien demandé et qui va devoir tout de même te dépatouiller là dedans ?

J’ai retourné tout ça dans ma tête des centaines de fois, pour toujours en revenir à la même chose…

La peur sera présente, quoiqu’il arrive. Elle était là pour nos parents sans ces horreurs-ci mais avec des autres, elle était là pour nos grands-parents également, avec encore d’autres misères…
Ma génération a été élevée avec la paranoïa Dutroux , celle de mes parents avec d’autres horreurs, celle des mes grands-parents avec la guerre… etc etc
Et pourtant je suis satisfaite de ma vie, heureuse de mon enfance, grandie de mon adolescence, et épanouie dans ma vie de jeune adulte.
C’est donc la preuve que je peux faire venir ma fille dans ce monde sans trop de craintes, non ?

Alors avec ton papa, ma fille, nous avons décidé de te montrer que l’amour est plus fort que le reste.
Nous allons te montrer les jolies fleurs qui poussent au printemps, les oiseaux qui chantent, les nuages qui parcourent le ciel bleu…
Nous allons te montrer les joies des batailles d’eau en été, le soleil qui réchauffe la peau, et la mer quand il fait chaud…
Nous allons te montrer les jolies couleurs d’automnes, le bonheur de piétiner les feuilles qui tombent des arbres, l’amusement de sauter à pieds joints dans les flaques que la pluie aura amené…
Et puis nous nous émerveillerons avec toi devant les flocons qui tombent en hiver, nous irons faire des bonshommes de neige dans les prairie, de la luge dans les descentes et pourquoi pas, si on le peut, du ski ?
Nous allons t’aimer si fort que parfois tu nous trouveras lourds, surtout lorsque tu atteindras l’adolescence.
Nous allons te protéger tellement que parfois tu nous en voudras, surtout lorsque tu voudras sortir et rentrer tard le soir.
Nous allons t’engueuler pour des choses que tu trouveras futiles.
Nous allons être derrière toi, à chaque pas que tu feras.
Nous ferons tout pour te porter vers le haut, quoiqu’il arrive…

Nous allons aussi te préparer à affronter les malheurs qui sont inévitables dans ce monde, nous allons t’épauler, te soutenir…
Nous n’allons pas te cacher toutes les misères qui existent, nous allons simplement te prouver que l’amour est plus fort que tout.
L’amour, oui, mais nous t’apprendrons aussi l’humour, qui sera toujours le bienvenu.
Nous t’apprendrons l’autodérision, nous t’apprendrons à relativiser… Nous t’apprendrons aussi l’espoir, l’honnêteté, la justice. Oui, la justice.
Nous te prouverons aussi que le positif ne peut qu’attirer le positif, et que même si tout n’est pas toujours rose, tout est surmontable, tant que l’on reste unis, positifs, justes…

Ma Pucette, tu vas venir au monde dans un univers bien compliqué, un univers parfois triste, souvent injuste.
Mais tout ça ne nous arrêtera pas ! Nous sommes prêts.

Nous t’aimons déjà très fort, et nous t’attendons avec impatience ❤

 

Alors oui, mon coeur est meurtri par cette horreur.
Mon petit pays, notre pays, banal et si riquiqui à côté des autres est touché par des événements horribles. Après la France, notre petite Belgique.
Oui, on se demande « Pourquoi ? » , oui, nous sommes en colère car tout ça n’est pas juste…
Mais nous sommes forts, nous sommes unis.
La peur ne nous abattra pas.

 

En Belgique

 

Je tiens à saluer la force et le courage des services de secours, des services de police, des services de sécurité. Vous, pompiers, militaires, vigiles, policiers, personnel de l’aéroport, du métro et de la SNCB , vous, simples citoyens qui avez porté secours à des victimes : Merci et bravo.
Toutes mes pensées vont aux proches et aux familles des victimes, ainsi qu’à tous ceux qui attendent des nouvelles.

 

Publicités

2 commentaires

  1. Quel texte magnifique texte. Il mériterait d’être publié pour toutes les futures mamans, les jeunes mamans … Tu es forte, Morgane et avec le soutien de ton homme , de ta famille, de tes amis, … vous allez rendre cette pucette HEUREUSE , j’en suis certaine. Gros bisous. Nicole Cl.

    J'aime

    1. Merci beaucoup Madame Closset !! Cela me touche énormément. Ce commentaire me réchauffe le coeur et me renforce dans mon idée d’espoir et d’amour pour notre petite 🙂
      Gros bisous à vous ! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s