Le rendez-vous

Hier, j’ai eu rendez-vous chez la Gygy. Pour le suivi des 27 semaines, pour l’écho du mois, pour « entrer dans le vif du sujet » comme elle me l’avait dit le mois dernier.

C’est la première écho pour laquelle je me réjouissais, car Minibou est vraiment très active  là à l’intérieur, et je n’avais eu aucun retour de mon test de diabète, donc je savais que tout allait bien.
Je suis arrivée, avec dans la tête, une idée bien précise :
Argumenter le POURQUOI je ne veux pas accoucher naturellement. (STOP, ne me jugez pas, s’il vous plait. Je vais aussi vous expliquer aujourd’hui, ou peut-être demain parce que cet article s’annonce un peu…. long. )

maxresdefaultLa seule crainte que j’avais, c’était la pesée. Avec le déménagement, le manque de temps, la fatigue et diverses raisons (ou excuses, vous voyez ça comme vous voulez et après tout ça m’est égal), je savais que j’avais vraiment très mal mangé, le mois qui venait de passer… Je me sentais déjà grosse avant la grossesse, c’est un peu passé les premiers mois, mais là ça m’était revenu, d’un coup, quand j’avais été essayer des sous vet’ avec ma maman (ouais, soutien-gorge d’allaitement, pyjou pour la mater toussa toussa)… Je me voyais, là, dans le miroir, avec mes gros bras tout pendouillant et mon ventre qui s’arrondit de plus en plus. Autant habillée ça me choque pas, autant là, je me suis sentie… Enorme.

baleine

BREF.
A l’arrivée elle m’annonce qu’à chaque rendez-vous à partir de maintenant, il fallait que j’fasse pipi dans un p’tit pot (font pas du tout chier avec leurs pipis, encore heureux que j’fais pipi sur commande!) , et qu’elle vérifierait mon col. -Trop Cool-

« On va passer de l’autre côté, vous pouvez vous débarrasser de tout le bas, et passer par la balance. »

C’est là qu’on m’a perdu, je pense.
Je suis montée sur la balance… +4,5kg … en un mois. En un pxtxin de mois. Je suis donc à +8kg. BAM. Dans tes dents la baleine.
Elle a vu ma tête, elle m’a dit « C’est pas fort grave, faudra juste faire attention pour les 3 derniers mois, ça serait bien de pas dépasser les 12 quand même ». Mais j’écoutais plus. Je ne voyais que l’image de moi dans cette cabine, toute grosse, toute moche.

On a regardé la Pucette.
« Très bien, sa tête a la bonne taille ! – Bla-bla –  c’est toujours bien une fille ! – Bla bla – On a une estimation de poids de 1kg – Bla bla – Elle doit faire plus ou moins 30cm – Bla bla.
Elle m’a imprimé son profil. Elle m’a dit que c’était super. On est re passé dans son bureau, après que l’homme m’ait aidé à faire mes lacets.

On a abordé les sujets importants. Les trucs qui te donne le rythme, qui te montre qu’en fait, là, il reste 3 mois, que t’as encore un max de choses à préparer, et qu’elle sera VRAIMENT très vite là.
Première question :
« Avez-vous fait la demande de prime d’allocations à la naissance ? Vous la toucherez vers le 8ème mois » – Oui –
2ème :
« Avez-vous entendu parler de la pré-reconnaissance de l’enfant ? » – Oui – « Bien, vous pouvez dès a présent y aller, voilà le papier attestant votre grossesse, vous vous présentez à l’état civil avec ce papier et vos carte d’identité, ensemble évidemment. Ca vous permettra de ne pas devoir vous déplacer à deux lorsque la petite sera là, monsieur pourra y aller seul, dans les 15 jours suivant l’accouchement » – Très bien –

3ème question :
« Désirez vous la péridurale ? »
TILT. Je reprends un peu mes esprits. -Euh. Dans l’idéal, j’accouche par césarienne –
Gros blanc.
« Euh. Pourquoi ? Je veux dire, là vous êtes tout de même dans de super conditions, on a un bébé qui n’est pas hors norme, tout porte à croire que l’accouchement par voie naturelle est ce qu’il y a de mieux pour vous, et pour l’enfant ! »
Tout se mélange dans ma tête. J’aime pas ça. Elle m’impressionne pas mais je sais pas répondre. Je suis en mode « baleine muette ». J’entends mon homme « Elle a peur en fait ». Je m’énerve : – Non j’ai pas peur. J’ai juste pas envie d’abîmer tout pour l’enfant. Je. C’est. Je . Fin voilà je veux pas accoucher naturellement –
Dans ma tête « MAIS VAS-Y, TU AS 1000 ARGUMENTS, PARLE » . Je suis tétanisée, incapable de parler.
« On ne peut forcer personne à accoucher naturellement, mais n’oubliez pas qu’une césarienne reste une opération. Vous avez tout ce qu’il faut pour un accouchement voies basses. Je vais donc vous encourager à suivre cette voie. Il faut garder en tête que c’est une opération (elle se répète là) , il y a des risques d’infections, d’embolie pulmonaire, d’hémorragie… » (en fait j’écoute plus. Je m’en fou des risques). – Je sais… – (PARLE MO, VAS-Y !!! Et bah non. Ca sort pas.)
« Vous avez une sage-femme ou autre pour la préparation à l’accouchement ? Il faudrait peut-être envisager de voir quelqu’un, elle pourra vous aider pour la peur de l’accouchement etc, je vais vous donner un nom ! » – J’ai pas peur. J’ai juste pas envie-
« D’accord, vous devez de toute façon téléphoner à l’anesthésiste qui va vous donner un rendez-vous et vous informer de tout ce qu’il y a à savoir pour que tout se passe dans les meilleures conditions pour vous et l’enfant »

4ème sujet:
« Dès maintenant vous pouvez téléphoner à la maternité pour faire une pré-admission. Vous allez avoir une visite par une sage-femme, comme une visite ici sauf qu’elle vous parlera administratif et le déroulement -Bla bla – Vous allez surement pouvoir visiter la maternité et le quartier d’accouchement, c’est vraiment chouette. Vous devez le faire avant fin-juin mais il vaut mieux sonner maintenant  »
5ème question :
« Voulez-vous et connaissez vous le don de sang de cordon ? » – Oui – « Très bien. Ca aussi, c’est pas possible si vous accouchez par césarienne, c’est uniquement possible si vous accouchez par voies basses ! »
Dernier sujet :
Il faudrait, enfin c’est recommandé et non obligatoire, refaire un vaccin contre la coqueluche machin machin (j’ai pas retenu) . Autant monsieur que vous. Vous pourrez par le biais du vaccin transmettre les anticorps à la petite et vous monsieur vous serez immunisé et aurez donc peu de chance de lui transmettre un jour. Il est remboursé par la mutuelle puisque je le prescris.

79510_foto_26222

FIN ! (Enfin).
On est sorti de là, j’ai dit à mon homme que j’espérais qu’elle se présente en siège le 18 juillet, puis on est parti en vadrouille.
Tout l’après-midi, j’ai eu qu’une envie : pleurer. J’étais hyper déçue de mon rendez-vous, moi qui voulais argumenter etc, et en plus je me sentais grosse.
Des copines m’ont dit que ce n’était pas grave, les 8kg. Que j’allais les perdre, que c’était normal etc. Qu’il suffisait de faire un peu plus attention à partir de maintenant, que je devais pas me tracasser. Elles avaient raison, mais je me sentais pas beaucoup mieux. Enfin si, un peu, car elles ont le mot pour rire, elles ont le mot remonte-moral, elles ont le mot pour changer les idées.
Je me suis mise à pleurer, calmement, 2 ou 3 fois.
J’ai entendu des choses vraies toute la journée, pour me rassurer. Et ça m’a fait du bien au moment même. J’ai été rassurée, j’ai ris, j’ai eu les idées changées… (D’ailleurs, merci les copines, Jou, Mel, Mé…  JE VOUS AIME <3)

Le soir, je discute avec une super-super-copine. Et bien. Elle a fait ce dont j’avais besoin.
Elle m’a engueulé. Non, j’exagère. Elle m’a bien remis en place. Elle m’a ouvert les yeux. Elle m’a fait pleurer, elle m’a fait sangloter, elle m’a fait mal juste là où il fallait, mais elle m’a vraiment vraiment ouvert les yeux. Elle a fait ce qu’il fallait, ce que personne n’avait fait. Elle m’a prouvé que ces kilos, c’est VRAIMENT superflus. Que je porte la vie. Que j’ai dans mon bidou une petite fille qui grandit, qui est en parfaite santé, qui sera bientôt avec nous pour que l’on fonde notre propre famille. Elle m’a rappelé le nombre de personnes qui accouchent d’enfants prématurés, ou avec des complications etc. Elle m’a rappelé la chance que j’avais d’être enceinte, en bonne santé, et que surtout, ma fille (MA FILLE) allait bien. Que c’était vraiment égoïste de penser à mon corps gros alors que le bébé en moi avait besoin de plein de chose, grandissait et s’épanouissait, en s’en foutant de ces kilos…
Bref, elle a été cash, elle a été sèche, elle a été crue… Mais elle m’a remis en place, au bon moment, avec les mots qu’il fallait.
BAM. Dans tes dents. Et bah. Si tu passe par là, No, MERCI ❤

100790383_o

Je me suis donc levée ce matin, en me disant que j’avais un joli ventre rond, que dans 3 mois une merveille viendrait combler notre vie, et que je devais profiter de ces moments, juste elle et moi.
J’ai 8kg dans l’cul (dont 2 kg de bébé+liquide) , mais j’ai tout en main pour continuer une fin grossesse heureuse.

Et vous, dites-moi ? Avez-vous eu ces moments « baleine mal dans sa peau » ? Comment vous avez géré ?

Des bisous

 

Mo’

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s