La … « sympathique » semaine qui s’annonce …

Aujourd’hui, ça sera un article quelque peu inutile, racontage de vie et plaintes (encore) !

Aujourd’hui, ma Pucette a 13 semaines. Demain, elle aura 3 mois. 3 mois d’amour et de bonheur, certes, mais aussi, et il faut bien se l’avouer, de moments bien compliqués !

On te regarde bizarre si tu dit « sérieusement j’en peux plus », on te regarde bizarre si tu dis « franchement là je mettrai bien mon bébé une nuit chez mes parents juste pour pouvoir avoir une VRAIE nuit de 10 ou 12 ou même pourquoi pas 15h ! » , on te regarde bizarre si tu dis « j’en ai marre de ses pleurs, de ses crises, de ses larmes », on te regarde bizarre si tu dis « je veux juste avoir la paix une demi journée, pour avoir le temps de prendre un bon bain et aller chez la coiffeuse » … Enfin, on te regarde bizarre… On te juge, directement tu es « la mère indigne », on te montre du doigts « non mais t’as vu celle-là ? »

diablesse

Pourtant, chaque maman, aussi bonne et aimante qu’elle soit, a le droit d’avoir des moments de faiblesse. Des moments de « mou » , des moments où ça ne va pas, ou on voudrait juste se retrouver sans enfants « comme avant » , pour du temps pour soi…
Oui, et une fois qu’on franchit le pas, une fois qu’on laisse la prunelle de nos yeux à belle-maman, à maman, à tata, marraine ou nounou, on culpabilise. On culpabilise, on attend des nouvelles, on ne pense qu’à son babylou, on ne pense qu’au moment où on va le retrouver, on se sent encore plus mère indigne…
Mais merde :O Pourquoi ?
Oui, parce qu’ils nous manquent affreusement une fois qu’on ne les a plus près de nous nos p’tits loups, ils nous manquent et on n’attend qu’une chose : l’heure de son retour.

NO-RMAL

eddie-murphy-a-ok-reaction

BREF.
Je suis sûre que je ne suis pas seule.

Pucette aura donc 3 mois demain.
Et depuis hier, on sent bien le pic de croissance arriver. Elle pleure énormément, elle fait même de grosses grosses crises de larmes quand elle n’est pas avec moi (oké, j’avoue, je me sens hyper utile et aimée 😀 Parce qu’une fois dans mes bras, bébé chat est de nouveau un petit ange souriant) . Elle se réveille la nuit… Genre tout le temps. Pour rien. Jusqu’à ce que je la prenne. Elle boit maintenant 180ml le soir, et, alors qu’elle tenait bien 9h sans manger avec 150ml, elle réclame à manger après … 7h ! Elle est grognon, elle dort beaucoup ou pas du tout la journée… Bref, le super pic de croissance quoi. (On se dit toujours que ça s’arrêtera jamais…)

Mêlons le pic de croissance à la « couvade » d’un petit virus sympathique. Oui parce qu’outre ces périodes, mademoiselle a eu des réactions très bizarres, même avec moi : pleurs d’un coup  (dans le bain, alors qu’elle racontait…) , vomissement après la tetée, mauvaise tetée ou refus du sein…
Youpie, gentil le combo malade-pic de croissance ! 😀

Et puis, puisqu’on n’en a pas assez, rajoutons à ça… LES VACCINS (mais si, ces connards de vaccins, j’en parle ici , dieu sait comme je les aime) lundi. Rendez-vous des 3 mois et vaccins, évidemment… Cette fois j’y vais pas. Non. Je refuse d’entendre à nouveau ma Pucette hurler ainsi. Donc j’ai demandé à ma maman en or d’y aller pour moi.
Je lui filerai une liste de questions (si j’en ai) et je lui laisserai cette horrible tâche que d’entendre bébé chat HURLEEEEER à se casser la voix aux vaccins.

On n’oublie pas le sevrage du cocoona ce week-end, non plus #Youpie

Ensuite, aaaaaah bah t’as cru qu’on allait s’arrêter en si bon chemin ? Que nenni ! La semaine prochaine, on fait l’adaptation chez la gardienne ONE. Laisse-moi te dire que ça va être sympa avec un bébé maladou à cause des vaccins (si c’est comme les précédents) ou si elle nous fait de gentilles scène de pleurs à la gentille gardienne (à qui j’ai passé mon temps à dire « Inès est un bébé super calme, on peut aller partout avec, elle est super gentille, elle est gardée tout le temps sans aucun problème ») . Bonjour la crédibilité …

thank you

Bref, j’appréhende à mort. Parce que bon, là, je gère plus. Chaque fois qu’elle pleure j’ai envie de pleurer aussi, chaque fois qu’elle me réveille la nuit je me sens impuissante, et impatiente…

Alors en bonne mère indigne que je suis, je suis sérieusement en train d’envisager de la placer une nuit (juste une) chez mes parents, juste pour pouvoir dormir, prendre un bain (soyons fous) , aller manger tranquillou avec l’homme et en profiter un max. Mais l’homme est pas tout à fait pour. Il dit c’est à nous de gérer, qu’il sera là (ouais ouais c’pas toi qui te lève la nuit quand elle pleure, ni qui lui donne le sein etc. TU L’ENTENDS PAS QUAND TU DORS)  … Il dit aussi que bon c’est nous ses parents et qu’on peut pas la filer à gauche à droite dès qu’on en veut plus. Bon, là je me suis quand même un peu emballée parce qu’il abuse un peu dans ses paroles. C’pas comme si je voulais la laisser là une semaine, je parle d’UNE SEULE NUIT (et une journée) . C’est pas pour ça que j’en veux plus…

rebelle
En fait, le « pire » dans tout ça.

C’est qu’on est mal, on pleure, on s’énerve, on s’impatiente, on est désemparé… complètement désemparés… Mais un petit sourire , un rire ou un calin sans pleurs avec babylou et … bah on oublie tout. On s’en veut d’avoir ne serait-ce que penser qu’on le mettrait bien chez maman/belle-maman, on s’en veut d’avoir ne serait-ce penser qu’on n’en peux plus, on s’en veut… Parce qu’ils sont si mignons, si adorable.. Ils évoluent et grandissent si vite !

On est quand même complètement contradictoires, hein ? On veut les placer et une fois qu’ils sont partis ils nous manquent. Une fois revenus et qu’ils pleurent pas possible on n’en peut plus et on voudrait les placer… Et puis ils nous sourient et on oublie tout… Et ainsi de suite à durée indéterminée.
J’ai chopé le plus merveilleux de tous les CDI du monde. Celui d’être maman.
Malgré les coups durs, malgré les (peu de) nuits pourrites, malgré les pleurs, malgré les crises de larmes, malgré les cacas qui puent et les machines qui s’enchainent, malgré tout ça, mon dieu que mon rôle de maman m’épanouis. Je me sens comblée, je me sens complète, aboutie…
#ContradictionBonjouuuur

Bref, c’était l’article du jour !

Et vous, dites-moi tout !

Des Bisous

 

Mo’

Publicités

5 commentaires

  1. 3 mois dans 10 jours pour Petite Ourse. On verra si pic de croissance j en ai pas ressenti jusque là. Et chez nous les vaccins cest 2 et 4 mois y a rien à 3.
    Pour la nuit si ton homme veut pas la confier alors qu’il la gère et te laisse dormir. Non mais oh !

    Aimé par 1 personne

    1. Je confirme le pic de croissance. Je répète : je confirme le pic de croissance ! Mademoiselle réclame à manger 1h30 plus tôt que d’habitude, elle fait des caprices du genre « je veux que tes bras, ceux des autres c »est crise assurée » ou du genre « moi ? Dormir ailleurs que dans les bras ? Même pas en rêve ! » , ou encore « attention je hurle si tu me pose ! » … ouiiiiiiiii !!! Encore heureux que ça dure que quelques jours 😑

      J'aime

  2. Comme je te comprends ! On culpabilise si vite pour notre bout de chou et notre entourage n’est pas toujours d’une grande aide ^^. Bien sûr qu’on est des bonnes mamans et on a toutes eu des moments plus difficiles que d’autres mais comme tu le dis si bien, en un regard, un sourire, on oublie tous nos soucis 😊

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s